Dans le souci de vouloir restructurer et mettre fin à la pratique dite “Mouton Noir” dans le secteur de presse de la RD Congo, le Ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Katembwe Muyaya, a assuré le samedi 28 janvier dernier au centre Nganda, à Kinshasa, lors de la clôture des états généraux de la communication, des mesures urgentes et concrètes afin de fortifier la régularisation et l’auto-régulation œuvrant dans ce secteur en l’occurrence du CSAC Conseil National de l’Audiovisuel et de la Communication) et l’UNPC (Union Nationale de la Presse du Congo).

 

Au milieu de mesures qui ont été adoptées par le ministre de tutelle, on peut citer entre autres : la restructuration de la commission de la Carte et de Discipline de l’UNPC. Ces dernières sont de départements chargés de l’octroi de la carte de presse aux journalistes ainsi que la conduite des professionnels des médias.

 

À part cela, Patrick Muyaya Katembwe a insisté sur la salubrité que le chef de l’État Félix-Antoine Tshilombo a soulevé lors d’ouverture dedits états.

 

“La salubrité médiatique à laquelle le chef de l’État a appelé de tous ses vœux, dans son discours d’ouverture, que ces assises devraient sonner dans la tête de chacun de vous autant comme une interpellation que comme un Leitmotiv dans vos actions en vue de traduire en acte toutes les recommandations. Je voudrai préciser ici que cette salubrité médiatique est un processus dont les états généraux marquent le départ ”, a-t-il dit Patrick Muyaya, Ministre de la communication et médias, porte-parole du gouvernement.

On signale que ces états généraux de la communication et médias, n’ont fait que quatre jours soit à partir du 25 au 28 janvier, à Kinshasa au centre Nganda.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous Post

Loïs Openda : « Je suis belge et je veux devenir Diable rouge !» 

Next Post

Polémique autour de l’octroi des passeports diplomatiques à Gims et Dadju

Related Posts